Synergix

logo swissquality

News

Quoi de neuf...?


Interview Fintech : swissbilling, la facturation simplifiée
Retour

Interview Fintech : swissbilling, la facturation simplifiée

Avant même la carte de crédit, la méthode de paiement préférée en Suisse est la facture. Cependant, pour les commerçants et encore plus pour les e-commerçants, cela signifie ne pas forcément avoir de garantie de règlement et envoyer, relancer, rappeler, suivre… soit une gestion administrative qu’ils n’ont ni temps ni envie de traiter. Avec le développement de l’achat en ligne, régler autrement peut également vouloir dire payer avant d’avoir reçu le produit, ce qui peut amener une certaine frustration de l’acheteur.

L’objectif de swissbilling est donc de fournir des moyens de paiement innovants pour répondre à ses besoins et problématiques. La startup suisse propose une solution flexible pour les règlements par facturation. Que l’achat se fasse en ligne ou dans un commerce, swissbilling vérifie la solvabilité du client, la facture lui est envoyé par voie électronique ou postale, puis dans les 24 h le paiement est soumis au fournisseur. En plus de simplifier la gestion des factures, la solution garantit le règlement, assurant le risque de perte et de fraude.

Pour mieux connaître et comprendre les enjeux de la startup, nous avons interviewé le Dr. Jean-Christophe Calmes, fondateur de swissbilling et Francesco D`Alessandro, CSO.

 

Pouvez-vous nous parler de votre entreprise, s’il vous plaît ?

FDA: Swissbilling SA est une société de paiement par facture créée en Suisse en 2011. L’objectif est de fournir des solutions de paiement innovantes, intelligentes et humaines, tant pour le commerce en ligne que pour le commerce traditionnel. En février 2017, Cembra Money Bank a conclu un accord pour acquérir 100 % des actions de Swissbilling SA.

 

Quelle a été l’impulsion qui vous a mené à créer swissbilling ?

JCC: L’idée de créer swissbilling est venue de l’observation que le paiement par facture est très demandé en Suisse et fait partie des habitudes des acheteurs. Mais les commerçants avaient peur de le proposer par crainte de perdre de l’argent, ainsi que du temps en gestion administrative lié à la facturation. Nous avons donc pensé trouver une solution à ce problème en garantissant aux commerçants le paiement de leur facture et en évitant tout travail administratif. Pour ce faire, swissbilling a inventé un système de contrôle des risques en temps réel et une infrastructure de facturation flexible pour les commerçants. Le contrôle des risques en temps réel était un défi majeur qui nous a pris trois ans. Un bon contrôle n’est pas un contrôle strict, mais un contrôle intelligent qui offre un taux d’acceptation et de flexibilité maximal en fonction des besoins de chaque commerçant. Nous avons dû essayer plusieurs solutions avant d’obtenir un résultat optimal. Mais l’effort en valait la peine: la solution de paiement de facture swissbilling a permis à nos commerçants de répondre aux attentes de leurs clients en leur fournissant un moyen de paiement simple et sécurisé, en augmentant leur chiffre d’affaires de plus de 20 % en moyenne et en se concentrant sur leur Core business. Aujourd’hui, swissbilling se concentre sur le développement de nos services afin de continuer à offrir aux commerçants un moyen simple de développer leur entreprise tout en offrant une expérience de paiement exceptionnelle aux acheteurs.

 

Quelles sont les trois principales façons dont Swissbilling est bénéfique pour les entreprises et les consommateurs ?

FDA: Eh bien, le principal avantage important pour les entreprises est qu’elles ont la possibilité d’offrir le mode de paiement le plus favorisé de la population suisse sans courir de risques si elles ne sont pas payées. Plus de 70 % de tous les achats se font par facture en Suisse. Nous offrons une solution avantageuse sans risque de dette, car nous couvrons tous les problèmes de non-paiement, y compris le risque de fraude. Lorsque nous acceptons la transaction, nous allons payer, peu importe ce qui se passe. Notre propre expérience montre une augmentation substantielle des ventes (de 10 % à 30 % en moyenne) pour tous nos commerçants qui ont adopté le paiement par facture et qui en font la promotion activement. Le troisième point important est que le marchand obtiendra l’argent à l’avance  ! Cela aide le commerçant à augmenter ses flux de trésorerie et à sécuriser sa planification. Mais aussi, le client a des avantages en choisissant le paiement par facture. Il apprécie la confiance du marchand qui lui permet de payer après avoir reçu le bien ! Le client n’a aucun souci pour payer immédiatement en raison de la facilité et la rapidité avec laquelle il peut le faire . Et enfin et surtout, il est plus facile d’obtenir la confiance des acheteurs.

 

Comment voyez-vous la croissance de vos solutions au cours des 5 prochaines années ?

FDA: Nous sommes sûrs que nous atteindrons notre objectif pour les 5 prochaines années ! Notre équipe travaille dure pour trouver toujours de meilleures solutions pour simplifier la mise en œuvre de swissbilling dans le commerce électronique et dans le commerce de détail traditionnel. Mais nous nous concentrons également sur les souhaits des acheteurs. Parce que sans acheteur pas d’entreprise. Le défi est de créer et mettre en place des solutions intelligentes à la fois pour l’entrepreneur et l’acheteur.

 

Créez-vous des synergies avec d’autres entreprises de la FinTech Suisse ?

FDA: Malheureusement pas encore. Au cours des dernières années, nous étions très occupés sur notre projet et nous n’avons pas eu le temps de trouver ou de créer des synergies. D’autre part, nous avons passé un an dans les fusions et acquisitions en même temps que nos activités quotidiennes. Mais nous sommes ouverts à la discussion et aux synergies. Nous sommes impatients d’avoir de nouvelles impulsions de personnes et d’entreprises intéressées.

 

Selon vous, la Suisse est-elle un terrain fertile pour la Fintech ? Quels sont ses défis ?

FDA: Bien sûr  ! Pourquoi pas ! Nous avons des universités reconnues et des jeunes assoiffés de nouveaux projets prometteurs. La Suisse est un pays multiculturel avec beaucoup de personnalités charismatiques qui nous ont donné l’avantage de comprendre ce dont le marché a besoin. Je crois que le marché suisse est le marché le plus difficile au monde. Donc, je suis sûr que si vous réussissez dans ce pays, vous n’aurez pas de limites.

Je pense aussi que nous devons faire attention sur un point : Les jeunes créatifs ont besoin de lieux de travail abordables et de moyens de financement  ! La Suisse est coûteuse et peut être frileuse en termes de collecte de fonds ou de prise de risques par exemple.

Peut-être que ce sont les défis à relever…