Synergix

logo swissquality

News

Quoi de neuf...?


Interview Fintech : Anivo, choisir une assurance facilement
Retour

Interview Fintech : Anivo, choisir une assurance facilement

L’administration d’une entreprise passe par la gestion des ressources humaines et la souscription d’une assurance accident et d’un fonds de pension pour vos employés. Mais avouons-le, que ce soit dans un cadre personnel ou professionnel, rechercher et comparer des assurances fait partie des missions qui n’enchantent guère. En effet, les choix se multiplient toujours plus, les avantages diffèrent et les prestataires, qu’ils s’agissent de banques, d’assurances ou de fonds de pension, ne nous aident pas vraiment à comparer les offres. Et pourtant ces choix sont importants tant pour votre société que pour les collaborateurs qui en bénéficient.

La startup Fintech Anivo s’appuie sur des technologies de pointe pour comparer les produits d’assurance et proposer des offres personnalisées à travers une plateforme en ligne accompagnée de conseils d’experts. Nous avons interviewé Alex Bojer cofondateur avec Werner Flatz de l’entreprise zurichoise.

 

Pouvez-vous nous présenter Anivo en quelques mots svp ?

Anivo a été fondé en janvier 2015 par deux experts en assurance et technologie Alex Bojer et Werner Flatz qui ont tous deux travaillé pour le groupe Accenture et Boston Consulting Group (BCG).

Anivo est une plate-forme qui permet de comparer les offres d’assurances avec un service de courtage, tel un courtier d’assurance réglementé, avec des licences pour la Suisse et l’Union européenne. Notre plate-forme multiproduit permet une distribution évolutive des produits d’assurance à travers différents prestataires et notre service à la clientèle délivre des conseils individuels par courrier électronique, téléphone, chat et vidéochat.

À côté de notre offre pour les clients finaux via anivo.ch, nous proposons notre plate-forme aux sociétés et associations innovantes qui recherchent des offres d’assurances pour leurs clients, leurs employés ou leurs membres. Actuellement plus de 42 000 collaborateurs /membres de partenaires comme SBB, UPC ou l’association CFA suisse bénéficient des services Anivo. Et d’autres entreprises viendront s’y ajouter dans les prochaines semaines.

 

Quelle a été l'impulsion décisive pour en venir à sa création ?

Nous souhaitions fournir une plate-forme technologique ultramoderne, à la fois pratique et transparente, pour les produits d’assurance, avec le but de conseiller objectivement sur le choix d’assurances individuelles.

 

Quelles sont les trois principales manières dont Anivo est bénéfique pour les clients ?

Les utilisateurs peuvent comparer prix et produits, plutôt qu’un « prix unique » commun que les sites de comparaison fournissent d’habitude. Ils bénéficient de conseils pratiques et délivrés par des experts de l’assurance réglementée de la FINMA·

Si vous êtes employé d’une société partenaire, vous bénéficiez de produits d’assurance spécialement conçus ou de réductions sur les prix.

 

Comment les organisations suisses ont-elles accueilli votre produit ?

L’accueil a été très bon, car c’est une véritable innovation et un avantage intéressant pour les membres ou les employés. Nous sommes la seule société en Suisse qui fournit cette technologie combinée à un conseil personnalisé d’assurance pour ses clients.

Anivo comparateur d'assurance en suisse

Comment voyez-vous la croissance de votre entreprise au cours des 5 prochaines années ?

Nous envisageons un avenir prometteur pour Anivo. Nous aimerions devenir le principal fournisseur dans le secteur de l’assurance appelé par « groupe d’affinité » - non seulement en Suisse, mais aussi à l’étranger.

 

Créez-vous des synergies avec d’autres entreprises de la FinTech en Suisse ? 

Nous travaillons beaucoup notre réseau et avons de nombreux contacts d’entreprises, particulièrement dans le secteur de l’assurance. Lorsque c’est possible, nous utilisons également ce réseau pour introduire d’autres FinTech Suisses ou étrangères qui sont intéressantes et démarrent.

Nous sommes aussi en discussions pour des partenariats avec des sociétés et des associationsde la Fintech. Nous présenterons les premiers résultats plus tard cette année.

 

Selon vous, la Suisse est-elle un terrain fertile pour la Fintech ? 

La Suisse a l’avantage considérable d’être le siège des sociétés bancaires et d’assurances mondiales, les startups suisses de la FinTech ont donc accès à beaucoup de partenariats potentiels très intéressants. Néanmoins, il faut prendre en compte la petite taille du marché et les coûts impliqués pour démarrer une startup hors de Suisse, surtout si vous poursuivez une stratégie de croissance internationale rapide. Mais, même si nous avons vu des startups suisses déménager leurs bureaux en dehors du pays, en ce qui nous concerne, nous avons un engagement clair envers notre marché, nos partenaires et notre siège suisses.

 

Pour en savoir plus, visitez le site Anivo.ch.