Synergix

logo swissquality

News

Quoi de neuf...?


Gestion des flux de trésorerie : Pourquoi est-ce si important ?
Retour

Gestion des flux de trésorerie : Pourquoi est-ce si important ?

82 % des entreprises qui échouent citent les problèmes de trésorerie comme une des principales raisons d’échec (source : smallbiztrends.com). Pour toute société, un bon flux de trésorerie (cash flow en anglais) est capital. Même les entreprises en pleine croissance et rentables peuvent être confrontées à des difficultés de trésorerie. Ne pas baisser sa garde est donc primordial.

 

Plus que toute autre chose, les dirigeants d’entreprises avisés maîtrisent leur cash flow en le surveillant tous les mois, voir même toutes les semaines, afin de rester à l’affût de la bonne santé de leur business. Tirer le meilleur parti de vos finances devrait être un élément clé dans votre planification et l’évaluation de nouvelles opportunités. Si vous n’avez pas l’habitude d’être vigilant, voici quelques conseils pour vous aider à contrôler les flux de trésorerie de votre société.

 

Comprendre les flux de trésorerie

On pourrait résumer très simplement la trésorerie par : compte tenu de vos dépenses et de vos gains, serez-vous en positif à la fin du mois ? L’important bien sûr est d’être toujours en mesure de payer vos factures. Au fur et à mesure que les défis se présentent, vous aurez peut-être besoin d’un peu plus d’argent pour survivre aux coûts imprévus dus à la croissance ou à une crise économique telle que celle liée au coronavirus.

Les chiffres de votre trésorerie vous montrent la bonne santé financière de votre entreprise. Si votre société dépense constamment plus qu’elle ne gagne, vous avez un problème de cash flow.

 

Quelle est la différence entre bénéfices et liquidités  ?

Les bénéfices correspondent au compte de résultat et révèlent à quel point les gains de vos ventes sont supérieurs à ce que cela coûte. Les liquidités correspondent à la somme qui est disponible.

Le flux de trésorerie disponible équivaut au montant des ressources générées par votre entreprise moins les dépenses, à un moment précis. Les liquidités entrent et sortent de votre société, en général, différemment des revenus gagnés ou des dépenses. C’est pourquoi votre organisation peut faire des bénéfices et avoir tout de même un cash flow négatif.

En effet, indépendamment du montant des bénéfices que vous avez réalisé, si la somme que vous recevez est inférieure ou égale à ce que vous déboursez, vos réserves de liquidités diminuent. Sur le long terme, cela peut nuire à votre capacité à payer les factures et donc avoir une incidence sur la capacité de votre entreprise à fonctionner.

Les bénéfices ne seront pas égaux à vos liquidités si :

  • Le travail a été fait, mais n’a pas encore été payé.
  • Vous avez payé certaines choses avant d’être payé (la paie des employés par exemple).
  • Vous avez fait des investissements.

Une organisation performante génère des flux de trésorerie opérationnels supérieurs aux bénéfices. L’objectif est d’engendrer des liquidités disponibles afin de pouvoir se développer. Votre cash flow disponible pourra par exemple être utilisé pour rembourser une dette ou réinvestir dans la société.

 

Surveillez votre trésorerie

Garder un œil sur la trésorerie peut vous permettre de détecter de potentiels problèmes avant qu’ils ne surviennent. Savoir exactement ce que vous dépensez et à quel moment, vous permet de vous assurer que vous avez de l’argent quand vous en avez besoin. Analyser votre cash flow vous permettra également de mettre en évidence les cycles de votre business (un magasin de vêtement fait souvent son meilleur mois en décembre par exemple) et d’utiliser ces renseignements avec stratégie, par exemple pour emprunter ou pour intensifier vos efforts en communication.

Les technologies actuelles permettent d’accéder aux informations comptables essentielles à la gestion d’une organisation, telles que les ressources disponibles. Une plateforme comme IODD, par exemple, permet d’avoir accès facilement à un aperçu des dépenses, des gains, des factures en attente et de décrypter des tendances de performance financière. Les données comptables et bancaires sont synchronisées en temps réels et peuvent vous aider à rationaliser votre activité et votre flux de trésorerie.

Vous pouvez par exemple déterminer les clients qui ne sont pas rentables ou ceux dont la maintenance coûterait trop cher, décider de mettre en pause les services pour ceux qui n’ont pas payé depuis plusieurs mois.

Une méthode pour suivre le cash flow de votre entreprise consiste à comparer le total de vos achats impayés au total des ventes à la fin de chaque mois. Si le total des achats impayés est supérieur au total des ventes dues, cela indique que vous devrez dépenser plus d’argent que vous n’en recevrez le mois prochain, ce qui signifie un problème potentiel de trésorerie.

En résumé, en surveillant les débiteurs (ce que vos clients vous doivent) et les comptes fournisseurs (ce que vous devez à vos fournisseurs) vous serez en mesure de déterminer votre seuil de rentabilité pour mieux maîtriser vos objectifs et votre croissance.

 

L’importance de maîtriser sa trésorerie en temps de crise : l’exemple du Coronavirus

En temps de crise comme celle liée au Coronavirus, l’avenir de votre entreprise dépend de la maîtrise de votre trésorerie. En effet, comment savoir combien de temps vous pouvez survivre en payant les charges de votre entreprise ou s'il est nécessaire pour votre société de solliciter un prêt, si la dernière vision de votre cash flow remonte à 6, 3 ou même 2 mois  ?

Dès le début du confinement, certaines entreprises ont pris les devants en relançant les clients dont les factures étaient ouvertes pour leur demander s’ils pensaient avoir des difficultés à régler leurs factures et à quelle date ils pourraient le faire, afin d’avoir une vision la plus précise possible du chiffre d’affaires et de réaliser une projection claire de la trésorerie.

Une vigilance accrue doit également être portée sur les décaissements. Si vous estimez que la situation deviendra compliquée d’ici quelques mois, anticipez et n’hésitez pas à utiliser les aides disponibles pour emprunter et décaler ce que vous pouvez (lire notre article : Tout ce que votre entreprise doit savoir pour lutter contre les conséquences du Covid-19).

Quel que soit ce que vous envisagez, vous vous donnerez de meilleures chances de succès si vous êtes bien préparé. N’hésitez pas à élaborer des prévisions de trésorerie pour différents scénarios, par exemple différentes durées avant une vraie reprise, analysez l’historique de votre cash flow et planifiez la façon dont vous prévoyez de sortir de la crise. Avoir une compréhension précise des flux de trésorerie de votre entreprise et de la manière dont elle peut évoluer vous permettra de démontrer vos besoins lorsque cela sera nécessaire, par exemple pour un report de paiement, et de prendre les bonnes décisions en étant bien informé.

En fonction de votre situation financière, votre société pourrait être contrainte de faire des choix difficiles liés à des problèmes de cash flow. Avant de prendre des mesures irrémédiables, n’hésitez pas à demander conseil à des professionnels, ne serait-ce que pour être sûr que vous avez fait tout ce que vous pouviez pour améliorer la situation et être convaincu de prendre les bonnes décisions.

 

Si la Confédération a annoncé que nous commencerons à sortir du confinement à partir du 27 avril, de nombreux facteurs demeurent encore incertains et, comme nous l’avons vu, le contexte peut changer rapidement. En attendant, il est essentiel de préserver votre trésorerie au maximum pour survivre, mais également afin d'avoir les fonds nécessaires pour redémarrer dès que cela sera possible.