Synergix

logo swissquality

News

Quoi de neuf...?


Comment la technologie a-t-elle changé le métier de fiduciaire ?
Retour

Comment la technologie a-t-elle changé le métier de fiduciaire ?

La technologie définit l’industrie comptable moderne. Le stylo, les calculatrices et le papier sont toujours présents sur le bureau, mais les experts de la comptabilité d’aujourd’hui ne comptent plus sur eux pour équilibrer les livres ou faire des rapports. Au lieu de cela, ils utilisent des technologies qui ont modifié la manière dont les fiduciaires les plus actuelles exercent. Après un aperçu de l’histoire et l’évolution de la comptabilité, cet article se concentrera sur la façon dont les technologies ont changé le métier.

 

L’évolution de la comptabilité à travers l’histoire

Depuis les premiers jours des jetons d’argile jusqu’à l’invention de l’abaque (boulier compteur), la comptabilité est aussi ancienne que la civilisation. Ça n’est que lors de la révolution commerciale dans la région de Venise et Florence en Italie, que la comptabilité à double entrée est née. Souvent dénommé comme « le père de la comptabilité », le moine et mathématicien franciscain, Luca Pacioli, a publié, au XVe siècle, un livre sur le sujet qui conseillait trois choses : suffisamment d’argent ou de crédit, un système comptable et un bon comptable.

La comptabilité va ensuite se développer et s’adapter pour s’organiser en profession. La croissance des marchés industriels et du commerce exige une comptabilité fiable qui devient une part intégrale du business.

Il n’y a pas si longtemps, dans les années 1970, chaque avis de débit et de crédit était écrit manuellement, les carnets d’épargne étaient de réels carnets physiques et les livres de compte d’impressionnants livres de quelques kilos. Une époque où de nombreuses mains étaient chargées de petites tâches laborieuses sans valeur ajoutée et où le risque d’erreur était important et pouvait coûter du temps et de l’argent à résoudre. L’introduction des tableurs est un premier changement essentiel dans le monde fiduciaire moderne. Des heures et des heures de travail sur papier sont éliminées et remplacées par des formules élaborées pour consolider les livres avec rapidité et simplicité.

Sans aucun doute, les technologies ont pris une place grandissante dans les entreprises et permis de gagner en performance. Plus qu’une évolution, dans le milieu fiduciaire on peut parler de révolution. On raconte d’ailleurs qu’à l’arrivée des technologies, les métiers de la comptabilité étaient les premiers à avoir installé un ordinateur sur leur bureau. Les méthodes traditionnelles ont été adaptées en introduisant de nouveaux outils et de nouveaux modes de travail qui ont réellement changé la comptabilité au profit des clients comme de la fiduciaire.

 

Comment les technologies ont-elles changé la comptabilité ?

 

Réduction du travail manuel et des erreurs

Il existe maintenant un certain nombre de technologies qui permettent de réduire la quantité de saisies manuelles en plus de diminuer considérablement la marge d’erreur. Excel est devenu obsolète et a été remplacé par des logiciels spécialisés. Les entreprises ont le potentiel de rationaliser la saisie des données. Les fiduciaires modernes ont accès à une plus grande quantité de données plus précises qu'elles peuvent interpréter pour fournir plus de stratégie et de conseils, ou accompagner les clients dans la planification des futurs budgets. Les outils technologiques permettent aussi une meilleure communication entre le mandataire et la fiduciaire. Si les réunions en face à face sont essentielles pour certains sujets, cette facilité permet d’externaliser sa gestion administrative à une fiduciaire qui n’est pas nécessairement sur place sans aucun souci.

 

Le Cloud Computing

D’une manière générale, on nomme Cloud Computing la livraison de ressources et de services à la demande par internet. On accède à des données, synchronisées avec d’autres informations, ou des programmes, par l’intermédiaire d’internet plutôt que via le disque dur d’un ordinateur. De cette manière, une entreprise peut acheter des ressources informatiques sous forme de service.

Qu’il s’agisse d’un système de messagerie comme Gmail ou du partage de documents avec Dropbox, le Cloud Computing est de plus en plus répandu et peut être avantageux pour la gestion et la relation client.

 

La sécurité

Avec le progrès des technologies et le thème des RGPD souvent traité dans la presse ses derniers temps, viennent les questions de sécurité. Mais grâce à des programmes fiables et l’emploi des meilleurs moyens, les données sont très sécurisées et les logiciels de comptabilité sont parmi les plus protégés disponibles. 

Des procédés qui en plus d’être plus sécurisés que des dossiers qui trainent permettent d’éliminer un bon nombre de papiers, ce qui est meilleur pour l’environnement.

 

 

Quels sont les réels avantages des technologies en comptabilité ?

 

Le client au centre du processus

Certaines startups ont choisi de travailler en déléguant une partie des tâches à l’entreprise. C’est-à-dire qu’elles ont développé des programmes pour qu’un maximum du travail de comptabilité, la saisie des transactions par exemple, soit fait par le client lui-même.

Une solution qui peut convenir pour un indépendant au budget serré, mais à réfléchir, surtout en cas de complexité. Le temps que vous allez perdre en interne, vaut-il vraiment l’économie que vous pensez faire ?  En effet, derrière un logiciel, il y a un algorithme défini pour un nombre de cas important. Mais il est difficile de prendre en compte la subtilité des réglementations, des particularités et des usages de notre métier. D'un pays à l'autre, d'un canton à l'autre, d'une date à l'autre, elles diffèrrent et évoluent. Nous sommes dans un domaine où les technologies permettent un gain considérable à bien des niveaux, mais rien ne remplace les connaissances et l’expérience humaine pour le suivi et le conseil.

 

Les nouvelles technologies pour simplifier la vie des dirigeants

Bien qu’il existe des logiciels de comptabilité certainement géniaux, en tant que gérant d’entreprise, il est important de considérer certaines questions avant de remplacer une fiduciaire par celui-ci. S’ils visent à aider ceux qui n’ont pas énormément d’expérience en comptabilité, prendre le temps de comprendre et de le configurer pour votre situation particulière peut représenter un investissement non négligeable.

Aujourd'hui, certaines fiduciaires ont su voir l’opportunité de ces technologies modernes pour optimiser les différents processus et apporter plus de valeurs aux clients qui sous-traitent. En s’appuyant sur les meilleures technologies de gestion, Synergix a mis en place ses propres procédés pour simplifier la vie des dirigeants. Aucun investissement dans un système comptable n’est nécessaire, les outils sont ainsi accessibles autant à une petite PME qu’à une multinationale. La configuration et les mises à jour sont gérées par la fiduciaire.

Le client n’a que ses factures à scanner à leur réception, puis tout est traité presque instantanément par les équipes de Synergix. La mise en place d’un ERP et de la GED (Gestion Electronique des Documents) permet une gestion administrative optimisée, l'archivage des documents et de retrouver facilement un renseignement au besoin. Les missions chronophages ont considérablement diminué au profit d’une meilleure efficacité, une meilleure qualité de travail et d’informations, ainsi qu’un gain de productivité. Les experts en finance et controlling sont plus flexibles et peuvent se concentrer sur le conseil pour accompagner au mieux les clients dans la gestion de leur société et de leurs finances.

Observant le manque d’un outil qui permettrait aux entrepreneurs d’avoir une vision claire de leur comptabilité en temps réel, de communiquer facilement avec leur fiduciaire et leurs employés, ainsi que le besoin de retrouver aisément des écritures comptables. Les dirigeants de Synergix, Enrico et Jérôme Chincarini, ont créé la plateforme en ligne IODD, en parallèle de leurs activités de fiduciaire, qui remplit, entre autres, toutes ces fonctions. Grâce à des dashboards intuitifs et précis, toutes les informations sont centralisées et synchronisées pour assurer la meilleure visualisation des données du business et une prise de décision éclairée. Les données peuvent être extraites et analyser sur tout appareil avec une connexion internet.

L’outil est en évolution perpétuelle et s’appuie également sur la comptabilité mobile pour sonner le glas aux boîtes à chaussures pleines de reçus. Il suffit de prendre une photo des tickets de caisses, l’application extrait les informations qui n’ont donc pas besoin d’être saisies. Ils peuvent ainsi être directement ajoutés au fur et à mesure aux dépenses de notes de frais du mois de l'employé.

 

La technologie a pris une place prépondérante dans l'amélioration et la performance de l’entreprise qui croit en même temps que les innovations. Son usage et celle de l’automatisation permettent aux experts en finance et controlling d’avoir plus de temps pour : interpréter les données, donner de bons conseils financiers, indiquer des décisions business intelligentes, être encore plus impliqué dans les affaires de leurs clients. Ils peuvent ainsi fournir les meilleures recommandations à la direction et suggérer des manières de réduire les coûts tout en améliorant les profits.

Des pays comme les États-Unis et la France ont d’ailleurs adapté leurs formations pour proposer des cursus aux aspects comptables et technologiques. Si ça n’est pas le cas en Suisse, une fiduciaire moderne comme Synergix, recrute en priorité des profils avec une expérience déterminante et une sensibilité aux outils digitaux.